Espaces vides
Le plus vieux mystère du monde

 Comment se fait-il que nous connaissions si peu sur la majorité des volumes constituant notre univers? 

Il peut paraître inutile de s'interroger sur "le rien". C'est au demeurant le point de vue que peut justifier la position académique actuelle sur ces régions qui constituent pourtant l'écrasante majorité des volumes observables de notre univers. 

En effet, depuis les célèbres expériences de Morley et Michelson réalisées pour la première fois en 1887 et répétées maintes fois depuis, il n'y a rien entre les corps massiques pavant l'univers ; en tout cas, il n'y a pas d'éther! 

Mais alors : pourquoi 95% des énergies nous sont-elles aujourd'hui inconnues? Ou se cachent-elles? Quelle est leur nature? Que ceux-ci se situent entre les atomes ou entre les étoiles, sommes-nous certains de ne pas devoir réviser notre analyse sur les espaces vides ? La physique quantique a d'ailleurs une toute autre opinion et parle plus volontiers d'états énergétiques de ces zones étranges. Quoiqu'il en soit, la physique a quelque chose en commun avec les feuilletons policiers : elle cherche à énoncer le scénario qui relie entre eux tous les indices que l'observation et l'analyse mettent à sa disposition.

Je vous invite à découvrir ma vision de la cosmologie en parcourant les pages accessibles à l'aide du menu déroulant.

Page mise à jour le 07 décembre 2017