Les fondations de ma théorie
La réalité... vue par les particules

30 novembre 2017

Il a fallu des décennies à A. Einstein pour nous convaincre du fait que l'espace-temps peut se déformer. Mais c'est désormais chose faite. Ayant eu la chance d'accéder dès l'âge de seize ans à ses travaux et d'en comprendre l'essence assez rapidement, c'est une information que j'ai positionné d'emblée dans les fondations de ma façon de comprendre le monde physique. 

En effet, mettons-nous un instant dans la peau d'une particule et admettons de pouvoir voyager avec elle (Nous nous identifions avec elle ou bien nous imaginons être collés sur son dos). Puisque nous voyageons souvent très vite, presque à la vitesse de la lumière... il nous faut réfléchir et calculer avec une rapidité hors du commun, si nous voulons garder la maîtrise de notre destinée et éviter de finir dans une désintégration non souhaitée !  

Mais comment calculer juste à cette vitesse dans un univers dont la géométrie est déformée, en partie par ma propre présence et par ma vitesse... sans compter sur ce que la présence des autres que moi-même génère!

La réponse fondamentale (le crédo, l'a priori) de la théorie de la question (E) est que les distorsions de la géométrie ont des répercussions sur la manière dont il faut calculer pour décrire correctement le monde déformé. Cette idée est introduite dans mes calculs à travers les déformations des produits vectoriels et, plus généralement, des produits de Lie. L'autre idée accompagnant cet axiome de ma pensée profonde est que, forcément, les divisions sont elles-aussi distordues et donc non-triviales. 

Sur ce site, je vous invite à explorer avec moi ces nouvelles idées un peu incongrues. La rationalité commande de le faire de deux façons au moins :

- soit en apprenant d'abord comment nous percevons le monde aujourd'hui (la route orthodoxe) ;

Cosmologie

- soit en vous lançant dans les mathématiques impliquées par cette vision. Pour l'heure, les documents scientifiques sont accessibles sans commentaires particuliers ; voir adresse du lien à suivre sur la page :

 Actualités du site

07 décembre 2017, Thierry PERIAT